Gabian : Goéland Leucophé en provençal.

Ce blog est animé par Marie Bellando-Mitjans : conceptrice, créatrice, communicante, designer graphique, membre de ONE, slaviste, balkanophile, nerd... persuadée que la communication et la connaissance des cultures du monde conduisent tout naturellement à la paix et au développement.

lundi 30 mars 2015

Marie Curie

La vie de Marie Curie racontée aux enfants, à voir également ici.











That's all folks!
_____

Le bord des mondes

Palais de Tokyo, 18/02/2015 - 17/05/2015

Cher tous, porteurs de cartes ICOM ou autre titre donnant gratuité d’entrée, allez au Palais de Tokyo voir au bord des mondes. (J’insiste sur la gratuité, parce que pour deux œuvres intéressantes le prix du ticket risque de vous rester en travers...). Les deux œuvres en questions sont les Balancing Rocks de Bridget Polk et Game of states d’un collectif polonais.
La première m’a réellement transportée, présentée à l’entrée de l’expo, elle illustre réellement le thème (supposé, aux vues du reste des œuvres présentées) de l’exposition : un instant de basculement à la fois violent et calme, un petit côté Kiefer bien sympathique en prime.




La seconde illustre également ce seuil, il s’agit d’un jeu imaginé par des étudiants lors de l’incorporation de la Pologne au bloc soviétique, bord d’un monde politique.



Pour les autres œuvres de l’expo, je n’ai vraiment pas compris le rapport au pitch... Dernier point, l’avant-dernière section consacrée à la Sape (mouvement culturel quasi mystique de relation au vêtement originaire d’Afrique de l’Ouest) est assez bien faite, amusante et instructive quand on connaît un peu le mouvement, mais là encore je vois mal le rapport avec le « bord des mondes », à moins de dire que le vêtement est l’interface entre soi et le monde, ce qui n’est justement pas le postulat des sapeurs. Ces derniers sont convaincus qu’à travers l’élégance on ne fait qu’une avec son vêtement et avec la création, (parce que comme dit Xenophane de Colophon « tout est dans tout ») la Sape est un esprit éternel qui permet de connaître l’infini et l’inconnu...

Manque cruel si on rentre dans ce point de vue, des œuvres inspirées du Vaudou ! Ou du mysticisme en général, je ne vais pas être trop à cheval. Je me souviens d’un artiste haïtien contemporain présenté au Quai Branly il y a quelques années qui interrogeait très bien cet héritage culturel. J’ai plus son nom, je le mettrai en commentaire quand je l’aurai retrouvé. Absence également d’un autre artiste (lui aussi vu au Quai Branly) Thomas Hirschhorn, qui exposait des rayonnages de globes terrestres peints, scotchés, crevés (Outgrowth). Et grande grande absence du duo ORTA qui axe son travail sur les interfaces, les frontières, les conditions extrêmes ? Si je continue (et je ne vais pas le faire) il y a aussi les photographies de Michael Kenna où l’on ne distingue plus l’horizon, où le flou gagne tout. Ha et un dernier : Gilles Delmas et ses séries sur l’errance, des personnages en mouvements dans une photographie à longue exposition, le paysage est flou, le personnage n’ai plus que son trajet.

J’imagine que j’attendais trop de cette exposition, que j’avais déjà une idée trop faite sur la question...



That's all folks!
_____

jeudi 26 mars 2015

Monaco

Monaco (Principauté de)
capitale : Monaco
langue officielle : français

Caroline Gaillard
directrice artistique

Benoit Galangau
directeur artistique



That's all folks!
_____

lundi 23 mars 2015

Pas envie de rire

Non, pas envie de rire.
Certes ils sont plus loin qu'ils ne l'espéraient, mais ce n'est pas une raison de rire. 
C'est la haine. Voilà ce qu'ils sont. Enrobée de bons mots et de visages d'anges. Et leurs raisonnements surtout ! Implacables. La rhétorique victimaire ou triomphante qui leur fait tirer avantage de toutes réflections médiatiques. Ou absence de réflection médiatique.
Machine bien huilée. Que faire ? Se taire, non. Garder son calme, toujours, ce n'est pas sur le terrain de la colère qu'on aura l'avantage. La rage, oui, mais la rage comme un artiste, un dessinateur de presse. S'ils s'en prennent à la culture — et ils s'en prennent à la culture qu'ils disent la défendre ou s'en défendre — c'est justement parce qu'elle a choisi un autre moyen d'exploiter les sentiments primaires : le courage plutôt que la terreur. Le courage de faire face à une page blanche et de laisser se transformer ce que l'on est par ce que l'on fait. Courage aussi de montrer cela à autrui car c'est se montrer soi-même dans le plus simple appareil. Courage encore de découvrir les créations des autres et de s'en enrichir, cela s'appelle apprendre ou se cultiver. Courage de la création contre couardise du discours haineux. 
Amis, encore aujourd'hui, levons nos crayons. 

jeudi 12 mars 2015

Micronésie

Micronésie (États fédérés de)
langue officielle : anglais
capitale : Palikir

Alex Souza
directeur artistique



That's all folks!
_____

jeudi 5 mars 2015

Mexique

Mexique (États-Unis du)
capitale : Mexico
langue officielle : Espagnol et toutes les langues indigènes

David Milan
calligraphe

Anagrama
studio de design graphique
Amado, patisserie artisanale mais haute en couleurs !

Estudio Menta
studio de design graphique

Raul Urias
illustrateur

Melissa Ballesteros
illustratrice

Chabe Escalante
illustratrice

Noe Araujo
typographe

Aldo Crusher
designer graphique

Gisela Ortega
calligraphe

Oscar Montoya
calligraphe

Unesco
Centre historique de Mexico et Xochimilco
Ted McGrath

Centre historique de Oaxaca et zone archéologique de Monte Alban
tinyfroglet

Centre historique de Puebla
Enrique López-Tamayo Biosca

Cité préhispanique de Teotihuacan
José Luis Ruiz

Cité préhispanique et parc national de Palenque
Steve Bridger

Sian Ka'an
Robert Pittman

Ville historique de Guanajuato et mines adjacentes
Justin Swan

Ville préhispanique de Chichen - Itza
David Stanley

Centre historique de Morelia
janhamlet

El Tajin, cité préhispanique
heyheygig

Centre historique de Zacatecas
Eneas De Troya

Peintures rupestres de la Sierra de San Francisco
© Netzai

Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino
Andrea Schieber

Premiers monastères du XVIe siècle sur les versants du Popocatepetl
© Ko Hon Chiu Vincent

Ville précolombienne d'Uxmal
Steve Bridger

Zone de monuments historiques de Querétaro
© Our Place World Heritage collection

Hospice Cabañas, Guadalajara
© Ko Hon Chiu Vincent

Zone archéologique de Paquimé, Casas Grandes
© UNESCO

Zone de monuments historiques de Tlacotalpan
© Ko Hon Chiu Vincent

Ville historique fortifiée de Campeche
© Ko Hon Chiu Vincent

Zone de monuments archéologiques de Xochicalco
© Ko Hon Chiu Vincent

Ancienne cité maya et forêts tropicales protégées de Calakmul, Campeche
© Ko Hon Chiu Vincent

Missions franciscaines de la Sierra Gorda de Querétaro
© Alejandro Linares Garcia

Maison-atelier de Luis Barragán
© Ko Hon Chiu Vincent

Îles et aires protégées du Golfe de Californie
© UNESCO

Paysage d’agaves et anciennes installations industrielles de Tequila
© Carlo Tomas

Campus central de la cité universitaire de l’Universidad Nacional Autónoma de Mexico (UNAM)
© Ko Hon Chiu Vincent

Réserve de biosphère du papillon monarque
© Carlos Gottfried

Ville protégée de San Miguel et sanctuaire de Jésus Nazareno de Atotonilco
© UNESCO

Camino Real de Tierra Adentro
© UNESCO

Grottes préhistoriques de Yagul et Mitla au centre de la vallée de Oaxaca
© UNESCO

Réserve de biosphère El Pinacate et le Grand désert d’Altar
© Pinacate



That's all folks!
_____