Gabian : Goéland Leucophé en provençal.

Ce blog est animé par Marie Bellando-Mitjans : conceptrice, créatrice, communicante, designer graphique, membre de ONE, slaviste, balkanophile, nerd... persuadée que la communication et la connaissance des cultures du monde conduisent tout naturellement à la paix et au développement.

jeudi 12 juin 2014

les Vatreni

Bonjour à tous !

Il faut que je vous avoue quelque chose, nous nous connaissons depuis suffisamment longtemps à présent : j'aime le foot.

Voilà, c'est dit.

Comme vous le savez sûrement — sauf si vous me lisez depuis Bételgeuse, et encore... — c'est bientôt la coupe du monde. Dans ce cadre, mon coeur de balkanophile ne peut être qu'heureux de voir en lice l'équipe de Croatie et celle de Bosnie. J'espère sincèrement qu'elles feront un beau parcours dans la compétition.

Le match d'ouverture, auquel nous assisterons, opposera le Brésil à la Croatie. J'entends déjà : « pauvres croates, ils peuvent rentrer chez eux ».

Possible, mais pas certain.


En effet, le reste du groupe A n'est pas si effrayant que ça (pardon à tous les camerounais et mexicains qui me lisent...), d'autre part, penchons nous un peu sur l'équipe de Croatie (appelée les Vatreni*, ce qui signifie damier, en raison de leur maillot qui reprend le célèbre damier croate). 


Bien que le sélectionneur ne soit plus Slaven Bilić*, elle compte de nombreuses personnalités footballistiques que le spectateur français connait déjà.

Dans les cages nous avons :
  • Stipe Pletikosa*, gardien du FK Rostov (Russie), meilleur joueur de Croatie en 2002, formé au Hajduk Split* — comme Bilić.
  • Danijel Subašić*, de l'AS Monaco.
En défense :
  • Vedran Ćorluka*, du Lokomotiv Moscou (club actuel de Bilić, au cas où vous n'auriez pas saisi qu'en dehors de lui, point de football en Croatie... j'exagère, mais pas tellement).
  • Dejan Lovren*, ancien lyonnais, aujourd'hui à Southampton.
En milieu de terrain :
  • Ivan Perišić*, ancien sochalien, aujourd'hui au VfL Wolfsbourg, lui aussi formé au Hajduk Split.
  • Ivan Rakitić*, qui évolue au FC Séville après avoir été formé en Suisse.
  • Luka Modrić* du Real Madrid.
En attaque :


De plus, l'équipe se connait très bien car la plupart des joueurs font partie de l'équipe nationale depuis les « espoirs ». Une équipe soudée qui devrait nous surprendre, peut-être pas face au Brésil, quoi qu'en dise le dromadaire...

*note sur la prononciation du croate :
le "c" se prononce "ts", le "ć" se prononce "tch" avec la langue sur le devant du palais, le "č" se prononce "tch" avec la langue sur l’arrière du palais, le "e" se prononce "é", le "j" se prononce "y", le "r" se roule, le "s" se prononce toujours "s", le "š" se prononce "ch" comme dans "chat", le "u" se prononce "ou", le "ž" se prononce "jeu".

That's all folks!
_____

Aucun commentaire: