Gabian : Goéland Leucophé en provençal.

Ce blog est animé par Marie Bellando-Mitjans : conceptrice, créatrice, communicante, designer graphique, membre de ONE, slaviste, balkanophile, nerd... persuadée que la communication et la connaissance des cultures du monde conduisent tout naturellement à la paix et au développement.

mercredi 28 novembre 2012

10 idées cadeaux testées et approuvées

• Si il ou elle aime l'absurde, le surréalisme mais aussi un certain double sens politique :
Un homme sans tête et autres nouvelles d'Etgar Keret, chez Actes Sud.


• Si il ou elle est un enfant plus ou moins grand qui aime les histoires farfelues et les théories scientifiques :
L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet de Reif Larsen, chez Nil.


• Si il ou elle est cinéphile :
Georges Méliès 2011 - Coffret de 48 films
le coffret intégral de l'œuvre de Méliès avec un livre richement documenté.


• Si il ou elle aime Saint Exupéry et/ou Hugo Pratt :
Saint Exupéry, le dernier vol d'Hugo Pratt, chez Casterman.


• Si il ou elle aime la nouvelle BD, l'actualité, la dérision, les schémas, les mind-mappings, etc. :
Ce livre devrait me permettre de résoudre le conflit au proche-Orient, d'avoir mon diplôme et de trouver une femme T1 de Sylvain Mazas, chez Vraoum.


• Si il ou elle aime les BDs un peu sombre type V for Vendetta :
Luna Park de Danijel Zezelj et Kevin Baker, chez Panini Comics (chez Vertigo pour la VO, toujours un gage de qualité)
un dessinateur d'origine Yougoslave nous plonge dans un New York rêvé par les mafias russes.


• Si il ou elle aime Guy Delisle :
Chroniques de Jérusalem (existe également en coffret avec les croquis), chez Delcourt.


• Si il ou elle aime les BDs historiques et humoristiques et les anti-héros :
C'est pas du Van Gogh, mais ça aurait pu de Bruno Heitz, chez Gallimard BD
ou alors J'ai pas tué de Gaulle, mais ça a bien failli de Bruno Heitz, chez Gallimard BD.


• Si il ou elle aime penser :
Ceci n'est pas un manuel de philosophie de Charles Pépin, chez Flammarion
un livre décomplexé qui aborde différents thèmes, une manière de réfléchir et de commencer à philosopher sans en avoir l'air.


• Si il ou elle est jeune et aime la science fiction, le steam-punk, la fantaisie :
Le Réveil du Zelphire de Karim Friha, chez Gallimard BD
trois tomes disponibles : T1 D'écorce et de sève, T2 Prince de sang, T3 Au cœur du mal.

voilà les petits lutins ! à l'année prochaine pour de nouvelles idées !

mardi 27 novembre 2012

les liens du Mardi

via La Cuisine Du Graphiste
Dumb ways to die ! Une campagne du métro de Melbourne (Australie) pour inciter à la prudence au bord des rails. Assez bizarrement dans ma tête ça ressemble à un mix entre les Happy Tree Friends et Always Look At The Bright Side Of Life




via Plenty Of Colour
aerial color, et surtout la fête de Holi, en Inde, photos de Katrin Korfmann



via Design You Trust
balloon installation, de William Forsythe. Magique, ça fait rêver les enfants, et moi aussi !



via Behance
le site web de Lincoln, le film de Spielberg.



That's all folks !

jeudi 22 novembre 2012

Tzara 17-3


« ni les yeux ne savent que dire
ni les pas mener à bien
l'aventure de poussière
le soleil fou dans les vignes

si de toutes les démarches
tu choisis la plus fragile
dégrafée au col neigeux
l'aube noire aux chevilles

c'est sous d'anciennes herbes
que par des chemins de chèvres
perce une voie imaginaire
où la mer au feu se mêle »

Tristan Tzara
Phases, 5, in Phases

mardi 20 novembre 2012

les liens du Mardi

via behance
Lumen Type de Ruslan Khasanov
une typo lumineuse très poétique.



via Aima007
"Dreamers Top" des toupies découpées au laser, en nylon et en chêne, ne sont elles pas merveilleuses ?
par Rachel Gant.


Le calendrier progressif (avec flacon d'encre) d'Oscar Diaz. Personnellement, je me demande comment les chiffres peuvent se colorer exactement au même rythme que le temps qui passe...



via Swissmiss
Typomaniac, une affiche de Demon press, un studio russe.



via la-vrai-vie-celle-du-vrai-monde-mais-si-vous-savez-ce-que-je-veux-dire
une leçon de design scandinave datant du XIème siècle... (le bateau de Gokstad, en Norvège).
Quand on fait ça au Moyen-Âge, on a le droit de prétendre à la domination perpétuelle du monde du design pour les siècles des siècles, enfin, il me semble... (ok, ça prenait un peu l'eau... c'est parce qu'ils avaient déjà inventé la cheville qui manque dans le plan de montage ^^)


that's all folk's !

lundi 19 novembre 2012

Tzara 17-2


« que fais-tu j'arrête le vent
où dors-tu dans une tête étrangère »

Tristan Tzara
Phases, 2, Phases

vendredi 16 novembre 2012

Tzara 17-1


« les fenêtres portent des œillères
le printemps on me l'a volé
le cheval trotte à ma tempe
le silence dans la chambre

c'est bien vite dit merci
à la pierre au sommeil
la nuit même désespère
d'arriver au bout des peines

je ne suis plus de ce monde
le vent vide les images
et la proie se rit de l'ombre
où s'égarent les rêveuses »

Tristan Tzara
Phases, 1, in Phases

mercredi 14 novembre 2012

Tzara 16-3


« quoi qu'il dise quoi qu'il fasse
qu'il déchire l'ordre pâle
de l'enfance retrouvée
et qu'il pleure ce qu'il pense

qu'il trafique ou qu'il parle
qu'il retourne l'or sans cesse
grandissant de la mémoire
qu'il s'en lave les mains lourdes

sans répit et sans regret
silencieusement immense
qu'il se donne corps et âme
à la flamme de l'oubli

c'est toujours la même histoire
qui s'écrit les yeux fermés
dans des mots de lisse mousse
sur une mer de vanité
mais je ne l'ai jamais comprise »

Tristan Tzara
facile à dire, in Terre sur terre

mardi 13 novembre 2012

les liens du Mardi

via how about orange

#GoVote, un tumblr d'artistes appelant à voter aux élections présidentielles américaines.



via this isn't happiness

illustrations trop mignonnes de Skinny Andy



via behance

Futuracha, une font certes pas très lisible, je vous le concède, mais très belle. De Odysseas gp.



via une vraie discussion avec une vraie personne dans la vraie vie du monde réel (vous savez celui de l'autre côté de vos écran, amis nerds !)

Face of tomorrow de Istanbulmike, par morphing il mélange les visages de gens photographiés dans les rues d'une villes pour tenter d'approcher le visage de l'habitant de demain. Ici Zagreb.



that's all folks !

vendredi 9 novembre 2012

Tzara 16-2


« par le feu le vent la mitraille
sans flamme sans souffle sans fusil
comme paroles de justice éclairé au centre de lui-même
Ia peur partout présente définitive
telle fuit la nuit immense de la solitude
et à son flanc grand ouvert l'homme aux aguets

qu'a-t-il fait de quel sauvage silence
a-t-on scellé sa vie un coup dans la mâchoire
mâchoire de sa vie limon d'adolescence
d'étoile éclaboussée au bas d'une terre vague

il n'a rien compris il tourne dans sa tête
les genoux foudroyés les mots éparpillés
tout autour de son regard frileux
la marée invisible des villes des campagnes
et l'acier unanime de leur soleil terrible »

Tristan Tzara
la vague, in Terre sur terre

jeudi 8 novembre 2012

Tzara 16-1


« à éteindre la distance
j'ai usé mes yeux en feu
je suis allé dans le désert
la solitude m'a fui

fallait-il que je me perde
à guetter l'étroite flamme
au cœur noir des chevauchées
sous la pierre et le soleil
je t'ai reconnue ma vie

je te garde je te soigne
au jardin des chauds silences
tant que le passé sous terre
ronge l'ombre de son frein

ce n'est pas une fille de la terre
encore moins une fille du ciel
mais plutôt une fille de l'eau folle
rien ou presque

de qui parles-tu tristesse
un oiseau mort dans ma main
que se crispe que se cabre

la mémoire inextricable
moi je passe

inlassable lame de fond
le feu court dans mon sommeil
et dévaste ses chemins
mais je vis de sa lumière »

Tristan Tzara
le buisson ouvert, in Terre sur terre

vendredi 2 novembre 2012

Tzara 15-3


« tu parais calme détaché hagard
tu marches comme les autres avec ou sans l'idée d'un proche retour
tu sembles dévisager le soleil des choses
et puis avec le vent tu te jettes à la poursuite de je ne sais plus quelle douleur
et pourtant tu es là enlisé dans l'attente
un autre toi-même est venu te rejoindre »

Tristan Tzara
Contre le courant, in Signe de vie