Gabian : Goéland Leucophé en provençal.

Ce blog est animé par Marie Bellando-Mitjans : conceptrice, créatrice, communicante, designer graphique, membre de ONE, slaviste, balkanophile, nerd... persuadée que la communication et la connaissance des cultures du monde conduisent tout naturellement à la paix et au développement.

lundi 3 octobre 2011

L'Art français de la guerre #4



COMMENTAIRES III
Une prescription d'antalgiques à la pharmacie de nuit

(…) Le récit racial n'est jamais loin du délire. Personne n'osait commenter, tous regardait ailleurs, moi je regardais d'en bas, silencieux comme toujours assis sur un tabouret à ma taille. Dans l'air confit du salon d'hiver il déroulait d'un ton gourmand son théâtre des races, et il nous fixait, tour à tour, voyant à travers nous, entre nous, l'affrontement sans fin de figures anciennes.
Je ne sais pas de quel peuple je descends. Mais peu importe, n'est-ce pas ?
Car il n'est pas de race. N'est-ce pas ?
Elles n'existent pas ces figures qui se battent.
Notre vie est bien plus paisible. N'est-ce pas ?
Nous sommes bien tous les mêmes. N'est-ce pas ?
Ne vivons-nous pas ensemble ?
N'est-ce pas ?
Répondez-moi.

extrait de L'Art français de la guerre, Alexis Jenni, Gallimard 2011.

1 commentaire:

Marsy a dit…

Je réponds que j'aime pas les cartes coloriées, ça me rappelle les cours d'histoire-géo...