Gabian : Goéland Leucophé en provençal.

Ce blog est animé par Marie Bellando-Mitjans : conceptrice, créatrice, communicante, designer graphique, membre de ONE, slaviste, balkanophile, nerd... persuadée que la communication et la connaissance des cultures du monde conduisent tout naturellement à la paix et au développement.

lundi 12 avril 2010

Némo 2010

Némo 2010, festival d'art numérique d'Arcadi ci-joint un extrait (très court et de mauvaise qualité, plaignez vous auprès du constructeur de mon téléphone portable) de la soirée d'ouverture avec le f5x5x5 du Lab(au) et le concert invisible ! et en bonus mondial exclusif de grande exclusivité (non, j'en fait qu'un tout petit peu trop) une photo de mon générique en grand écran avec une super sono mais ça vous ne pouvez pas le voir sur la photo ! et oui parce que mon générique à été retenu !!!!!!!!! d'ailleurs vous pouvez voir la version finale ici.
je vous conseille de vous procurer le dvd EXPÉRIENCE(S) #06 de la collection REPÉRAGES, parce que Logorama, Masques, Muzorama, Symphony sont vraiment, vraiment trop génial !


p.s. dans la séléction internationale du festival, il y a aussi plein de vidéos géniales comme celle-ci !

mardi 6 avril 2010

060310

je peux entendre ton coeur qui bat
quand tu lances tes mains vers le ciel
en ne voulant pas être ignoré
en essayant de t'ouvrir à la lumière.

essayant de trouver une raison pour ne pas se dire adieu
un 4 juillet.
je regarde dans la nuit
d'une ville trop brillante, New York,
me cherchant moi-même
dans chaque bouffée d'air que j'aspire
dans chaque image que je regarde.

je sais ce que je ne peux pas supporter
c'est toi sans moi
mon amour
reviendras-tu demain ?
puis-je vivre les rêves que j'ai en stock
cette nuit.

Oh la grâce m'a purifiée !

maintenant je suis en route...

lundi 5 avril 2010

050310

n'en blâme personne,
d'être très spécial, très étrange.
c'est juste que tu n'as pas l'habitude des ordres,
c'est ce que tu es, ce n'est pas un rêve.

et ce soir tu peux être un seul.
oh oh salut !
tu arriveras en premier à la fin
de l'enfer chrétien,
en dépit des avertissements
et les horizons de nos fenêtres.
tu as le temps pour parler.

allez
mon amour
pourquoi ne m'aimes tu pas, pourquoi ne t'aimes tu pas ?
as-tu franchis une frontière étrangère
sous les signes de vie ?
as tu évacué tes sensations ?

réveille toi avant de devenir aveugle ou mort !

tout les jours sont de nouveaux commencements.